Les financements de l'innovation

De l’idée au développement ! Le parcours de création d’une entreprise est fait d’étapes toutes plus différentes les unes des autres. L’une d’entre elle, et non des moindres, est le financement de l’activité. Crucial pour l’avenir et stratégique pour asseoir le développement, qu’en est-il lorsqu’il s’agit de financer l’innovation ? Entre risque et avenir, comment les acteurs du financement se positionnent ? Comment actionner les bons leviers en tant que créateur et chef d’entreprise ? BPI France, Réseau Entreprendre Savoie et le Crédit Agricole des Savoie répondent à ces questions et offrent un tour d’horizon du financement accessible à l’entreprise innovante.

 

Vous êtes un porteur de projet innovant ou une start-up ? Pas toujours facile d’y voir clair dans le panel de financements possibles pour sa société. A quoi ai-je droit et à quel moment ? Mon projet est innovant, va-t-on me suivre ? Voici une vision globale des dispositifs existants aux différentes étapes de la vie de votre entreprise qui vous permettra de clarifier et construire votre roadmap de financement.

La phase de « faisabilité »

Il y a d’abord l’idée, la naissance de votre projet où vous aurez alors défini votre vision, votre offre et peut-être serez-vous aller chercher de la love money auprès de vos proches ou early adopters pour donner l’impulsion de départ. Puis, s’en suit cette période de tests qui permettront de consolider votre projet et d’aboutir à un démonstrateur ou maquette : test du marché, faisabilité technique et financière, propriété intellectuelle, positionnement…

 

A ce stade, vous pouvez vous tourner vers BPI France qui se positionne sur cette phase avec des subventions comme les Bourses French Tech.

« La Bourse French Tech intervient en phase amont jusqu’à 30 000 euros. Nous essayons de mettre le pied à l’étrier, pas besoin à ce stade de fonds propres importants. Ce qui nous intéresse le plus est de faire émerger les projets les plus ambitieux possible. » précise Saber Kerd, Chargé d’Affaires Innovation à BPI France.

 

Les financements publics sont également une possibilité avec des aides à la création comme Start-up&Go, dispositif de financement favorisant l'émergence et le développement des entreprises innovantes en Auvergne-Rhône-Alpes. Leur définition de l’entreprise innovante part de l’analyse des besoins et attentes du marché ciblé et non d’une approche technique. Ainsi, les produits ou services proposés peuvent se situer dans différents champs d’innovation et intégrer des innovations sociales, sociétales ou environnementales, liées à l’organisation même de l’entreprise, d’usage, de service ou de technologie. Si vous êtes en phase de faisabilité, c’est le Start-Up & Go Emergences qu’il faut viser, puisqu’il permet d’obtenir une subvention allant jusqu’à 11 000€ pour faciliter le recours aux conseils externes pour les entrepreneurs, de 9 mois avant la date de création jusqu’à 6 mois après création.

La phase « d’amorçage »

La phase d’amorçage correspond à votre entrée sur le marché avec peut-être encore des ajustements et améliorations à apporter. Le prêt d’amorçage est la pierre angulaire du financement, il permet de couvrir ses besoins en trésorerie pour aller jusqu’à la levée de fonds.

 

La phase d’amorçage est le bon moment pour solliciter des prêts d’honneur auprès des plateformes locales comme le Réseau Entreprendre Savoie. Pour rappel, les prêts d’honneur sont accordés à une personne et non à une entreprise, avec un engagement de remboursement et un taux à 0%.

« Le rôle du Réseau Entreprendre Savoie est d’accompagner l’entrepreneur avec un prêt d’honneur qui va compléter ses fonds propres à hauteur de 15 000 à 50 000 € pour faire levier auprès des banques. Mais le Réseau Entreprendre Savoie va plus loin et accompagne les chefs d’entreprises de son réseau en challengeant leurs projets et en s’assurant que le chef d’entreprise a l’étoffe nécessaire par le biais d’un parrainage » explique Perrine Bois, Directrice du Réseau Entreprendre Savoie. 

 

Côté financement public, pour les start-up de la région Auvergne Rhône-Alpes, le dispositif Start-Up & Go Création, peut venir compléter votre plan de financement puisqu’il permet d’appliquer au prêt d’honneur un coefficient multiplicateur fonction du degré d’innovation de votre projet et ainsi aller jusqu’à tripler le montant obtenu grâce à la plateforme locale.

 

Le prêt d’honneur étant systématiquement adossé à un prêt bancaire. Les partenaires bancaires entre donc en jeu à cette étape comme l’explique Laurent Magniez, Chargé d’Affaires Innovation au Crédit Agricole des Savoie « sur cette phase les porteurs de projets vont pouvoir nous apporter les preuves concrètes de l’appétence de leur marché et d’une première traction commerciale ».  Le Pôle Innovation du Crédit Agricole des Savoie a développé des expertises pour accompagner les entreprises innovantes et leurs besoins particuliers. Ils sont en mesure d’octroyer des financements moyen terme pouvant inclure une période de différé d’amortissement et permettant de financer le besoin de trésorerie inhérent à la croissance d’une entreprise innovante.

 

BPI France, pourront eux vous accompagner avec un prêt d’amorçage de 50 à 300 K€.

La phase "d’accélération" ou "développement"

Votre produit est sur le marché, vous êtes en phase d’industrialisation, d’élargissement de clientèle et d’automatisation voire d’internationalisation, d’élargissement de gamme et de croissance.

 

A ce stade, il est parfois nécessaire d’avoir recours aux premières levées de fonds. Les phases de développement précédentes ont pu être coûteuses, consommatrices de liquidités et auront généré des pertes qui justifient de reconstituer les fonds propres. La levée de fonds permet aussi et surtout à la start-up de financer ses prochaines étapes de développement.

La levée de fonds se complète très souvent par des financements bancaires qui ont l’avantage de limiter la dilution du capital et de compléter l’enveloppe globale de financement pour donner à l’entreprise les moyens de ses ambitions.

A cette étape, tous les dispositifs sont de rigueur : prêts bancaires, prêt Innovation BPI France de 50 K€ à 5 M€, prêt d’honneur développement ou le Start-Up & Go Développement, prêt à taux zéro pour les entreprises de 1 à 5 ans.

 

Les différentes banques avec lesquelles vous travaillez apprécieront d’être réunies autour de la table afin de participer conjointement au financement de votre croissance.

Construire son plan de financement

Un plan de financement, comme vous l’aurez compris, est primordial pour aller loin et se construit sur le potentiel de son marché. Il n’est pas une fin, mais un moyen d’anticiper les besoins de financement et d’atteindre vos objectifs.

Chacun des acteurs du financement peut vous apporter le soutien nécessaire, vous permettre d’être plus fort et de vous donner du temps pour vous développer.

 

N’oubliez pas qu’au-delà du potentiel/ambition de votre projet, dont il faudra convaincre les financeurs, ces derniers sont attentifs aussi au porteur de projet, à sa capacité à se remettre en question, à rebondir et à être à l’écoute.

Alors si nous devions conclure sur un conseil, entourez-vous des acteurs de l’écosystème innovation dès le lancement de votre projet et anticipez au maximum vos besoins de financement.

 

 

 

Nos autres actualités

 

ça va vous intéresser